/medias/image/2086315933564b0cdd805d2.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Message du Directeur de Sciences Po Aix, le 14 novembre 2015

Sciences Po Aix

-

16/11/2015

Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Chers étudiants,

Au moment où notre pays traverse des circonstances dramatiques, j'exhorte chacun à conserver son sang-froid. Nous devons rester unis dans l’épreuve en ayant une claire conscience du fait qu’au-delà du nombre effroyable de victimes, les assassins veulent avant tout dissoudre le pacte sur lequel est fondée notre société de liberté et de tolérance.

Il nous faut refuser fermement un projet qui vise à subvertir l’unité nationale et la concorde démocratique. Les tenants d’un obscurantisme mortifère dessinent les contours d’un univers dans lequel l’homme est constamment redevable à une volonté divine dont tout procède. La prégnance de préceptes religieux dévoyés par une lecture régressive est ici absolue, car elle vide de leur substance tous les droits et libertés consacrés par notre Constitution, la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, la Convention Européenne des droits de l’Homme ou encore la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne.

La ligne suivie par les terroristes est bien celle-là : dans le domaine des droits de l’Homme les particularités spirituelles ou culturelles devraient légitimer le rejet de principes généralement considérés comme universels. En effet, toute cette construction repose sur l’idée centrale que les Hommes devront être distingués sur la base de leur religion et soumis de ce fait même à des régimes que l’on sait discriminatoires, les femmes assujetties, la liberté de conscience réduite en miettes et les peines pénales cruelles et inhumaines systématisées. Cette vision du monde dénie toute pertinence à l’idée selon laquelle le respect des droits de l’Homme ne résulte que des exigences de la raison humaine.

Dans les heures sombres qui s’annoncent, nous devons résister à la tentation de ne plus voir que ce qui singularise et sépare au risque de perdre de vue les valeurs essentielles qui nous rassemblent.

Fidèles aux traditions les plus nobles de notre Maison, gardons à l’esprit que la réponse par le droit est la seule qui vaille. L’application sans faiblesse du droit pénal doit ramener les coupables à ce qu’ils sont et n’ont jamais cessé d’être : des criminels. Parler autrement serait reconnaître que le combat qu’ils prétendent mener en est un alors qu’il n’est qu’un crime. L’honneur de l’Etat de droit est précisément de traiter par des procédures ordinaires des situations qui ne le sont pas.

Dans notre souci de marquer notre solidarité et notre compassion à l’égard des victimes et de leurs familles, j’invite tous les membres de notre communauté où qu’ils se trouvent à respecter ce lundi 16 novembre, à midi, une minute de silence. Les modalités d'organisation de cet instant de recueillement vous seront précisées pour chaque site.

Nous sommes tous responsables de la sécurité et de la sérénité de chacun. Je compte donc sur votre vigilance, votre discernement et votre mobilisation sans faille.

Votre dévoué
 

Professeur Rostane Mehdi

 

213 vues Visites

Articles suggérés

Sciences Po Aix

Nouveau ! Le certificat Responsabilité Sociétale des Organisations

S2

SCIENCES PO AIX ALUMNI 2

24 juin

Sciences Po Aix

Concours externe d’administrateur-adjoint de l’Assemblée nationale

AM

Anne MARTIN

14 juin

Sciences Po Aix

Publications 2018-2019 du CHERPA

S2

SCIENCES PO AIX ALUMNI 2

13 juin