Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

SciencesPortraits #1 : Tristan, éditorialiste Caviar Magazine et étudiant de troisième année

Vie étudiante Sciences Po Aix

-

17/11/2020

Étudiant à Sciences Po Aix mais aussi éditorialiste, Tristan Boissier est à l’origine de la création du magazine Caviar, qui vient de lancer son propre studio de design graphique. Nos étudiants font parler d'eux, et c'est avec la présentation de son parcours étudiant, associatif et entrepreneurial que le réseau Alumni inaugure la série SciencesPortraits. 

"Je m'appelle Tristan Boissier, j'ai 20 ans et suis étudiant en 3ème année à Sciences Po Aix. Passionné de sport, j’ai notamment pratiqué de nombreux sports de raquette mais aussi l’athlétisme et surtout le football. 

Supporter de l’Olympique Lyonnais, le football a toujours occupé une place particulière dans mon cœur. En grandissant et face à l’échec de faire de ce sport un métier, je me suis progressivement éveillé aux nombreux aspects qui pouvaient graviter autour de ces « joueurs payés des millions à courir après un ballon ». 


Déjà façonné par l’écriture et mes appétences pour le journalisme, j’ai, dès 15 ans, traduit cette passion à travers des pages Facebook réunissant de nombreux passionnés. Cette première expérience de synthétisation et de transmission de l’information m’a peu à peu amené à créer un site internet et à m’entourer de différentes personnes afin de produire un contenu plus qualitatif. 


J’ai ainsi poursuivi cette aventure sans prétention jusqu’à mon arrivée à Sciences Po Aix et la rencontre de camarades tout aussi passionnés et motivés que moi à l’idée de traduire le football par les mots. C’est ainsi qu’au fil de ces rencontres, je me suis associé avec 3 étudiants de quatrième année, ayant tous des parcours similaires au mien. 


Cette collaboration s’est rapidement traduite par l’ambition de franchir un nouveau cap  : sortir du cadre des blogs et des pages internet de passionnés, dans lequel nous étions tous depuis trop longtemps. Face à l’ultra-concurrence et au manque de visibilité de nos articles et face à notre incapacité à traduire la poésie de nos mots sur une page internet, nous avons alors décidé de créer un magazine papier. L’idée était alors de pouvoir créer un bel objet qui puisse nous ressembler et être apprécié tant par son fond que par sa forme pour ainsi se démarquer et donner une vraie valeur aux contenus que nous produisions. 



Est ainsi né « Un destin africain », thème de notre premier numéro alors édité à 40 pages. Avec une mise en page soignée, nous avons été gratifiés de nombreux retours positifs qui nous ont encouragé à poursuivre l’aventure et, surtout, à voir plus grand. Fin janvier 2020 sortait, 3 mois après son premier né, Caviar#2 « Football Campagne », tiré à 6 300 exemplaires de 68 pages et distribué à travers toute la France dans les kiosques et magasins Relay. Si l’euphorie et la fierté d’une telle progression nous ont d’abord laissé espérer une success story sans encombre, les réalités de la distribution de la presse papier puis la crise sanitaire du Covid-19 nous ont alors puissamment ramenés sur terre. 


Nous avons su rebondir d’abord via la création de notre site internet, proposant tel un symbole de nos débuts, des articles gratuits et d’actualité sur les aspects sociétaux du football : un succès aujourd’hui tant le site rassemble plus de 10 000 visiteurs chaque mois.


Désormais, Caviar c’est une structure qui réunit plus d’une trentaine de personnes bénévoles, ayant une profonde croyance en un projet encore très jeune mais plein de promesse.  C’est aussi participer à une aventure papier extraordinaire et inédite. Caviar anime chacun de ses membres chaque jour tant nous avons su conserver l’aspect familial et passionné de nos débuts. Avec des interviews de plus en plus prestigieuses, Lucas Tousart, Grégoire Margotton, Jean-Marc Furlan ou encore Djibril Cisséle Cav’ fait peu à peu sa place sur le marché et se vend aujourd’hui en kiosque tout comme en librairie.
Enfin, si Caviar peut apparaître comme un projet étudiant, il bénéficie aujourd’hui de la reconnaissance de ses pairs, à travers des articles dans des journaux comme l’Equipe, France Football ou via des reportages d’Europe 1 ou France 3. 


Si nous pouvons être fiers d’être restés fidèles à nos valeurs et à nos idées, Caviar n’est pas pour autant un projet totalement stable. 


Toujours sur la corde raide, nous souffrons évidemment du contexte sanitaire et du retrait des annonceurs et devons aujourd’hui concilier notre progression universitaire et professionnelle aux contraintes chronophages que représente la gestion d’un magazine papier autoédité.


Pour autant, la tendance n’est absolument pas à l’abandon. Au contraire, nous venons de publier, un an après la première, notre cinquième édition mêlant football et littérature et intitulée « Le match et la plume ». Par ailleurs, nous développons déjà notre studio de design et de communication publicitaire, Studio Caviar, afin de mettre le talent de notre pôle artistique et de notre pôle communication au service d’autres entreprises. 

            
À titre personnel, Caviar représente, à 20 ans, l’expérience la plus transcendante et la plus passionnante qu’il m’a été donné de vivre. Que ce soit vis-à-vis de la gestion, de l’écriture ou encore des relations avec les autres membres de l’équipe, Caviar est une aventure humaine incroyable, menée de front avec des personnes devenues aujourd’hui des amis très importants pour moi et dont les réussites et les échecs m’ont permis de grandir et de me surpasser pour devenir la personne que je suis aujourd’hui. 


Concernant la suite de mon avenir professionnel, je souhaite me laisser le temps de continuer à apprendre et à découvrir de nouveaux domaines. Je vais notamment traduire cette volonté dès le second semestre de ma troisième année en démarrant en janvier un stage de 6 mois dans une agence de communication et de conseil sur Paris. L'occasion pour moi de me plonger dans un nouvel environnement et de me confronter à de nouveaux défis afin de parfaire mes compétences et, à terme, d'éclairer un peu plus mes envies pour la suite de mon parcours."




379 vues Visites

Articles suggérés

Vie étudiante Sciences Po Aix

Hubert Védrine à Sciences Po Aix

SP

SCIENCES PO AIX ALUMNI

17 décembre

Vie étudiante Sciences Po Aix

Jeunes diplômés, 5 pistes pour optimiser son insertion professionnelle !

SP

Sciences Po Aix Alumni

10 septembre

Vie étudiante Sciences Po Aix

Google à Marseille les 22 et 23 Septembre 2017

photo de profil d'un membre

Stéphane Rajat

22 septembre